Histoires de Design au Musée du Jouet de Moirans

Derrière chaque jouet se cache un « designer en jouet », soit un professionnel du dessein qui imagine des formes et des fonctions. Il n’est pas facile de rendre compte de ce métier quasi-invisible. C’est pourtant ce que réussit à faire le Musée du Jouet de Moirans-en-Montagne, dont l’exposition temporaire « De l’idée au Jouet – Histoires de design » révèle les mille approches possibles de ce métier. Une expo à voir absolument, et vous avez jusqu’au 17 mars 2014 pour cela. Enfants plus que bienvenus.

Exposition Histoires de design

Une exposition didactique qui propose aux enfants de réaliser des figurines 3D…!

Le « design » c’est une réponse plausible à la question posée

Avant la production en série de tout « jouet pour enfant » il y a une « idée de jouet », qui parfois répond à des pulsions individuelles -ce sont les jouets d’artistes- et parfois répond aux demandes -hyper précises- du marché : ce sont les jouets créés par les différentes marques de jouets. Et là justement, intervient le personnage important de l’exposition, le fameux « designer en jouets », qui déploie des trésors d’inventivité et de talent (parfois) pour répondre à un cahier des charges souvent complexe : coller au « style » de la fameuse marque qui va « signer » le jouet, bien correspondre au segment de marché visé, plaire à l’enfant qui va jouer et à la mère qui va acheter, respecter les innombrables normes de sécurité et, « last but not least » : serrer le coût de revient. Un art, un « art appliqué », un « art du trait », mais aussi une façon très créative de regarder le monde.

Le design ce sont des techniques diverses et variées

C’est tout le mérite de cette exposition que de nous donner à voir les différentes façons d’aborder ce métier – par exemple dans la video de l’exposition où plusieurs designers expliquent les multiples facettes de leur travail. Mais c’est aussi une démonstration concrète qui expose des projets finis ou en cours de réalisation, avec parfois les étapes intermédiaires de réalisation : des croquis, des prototypes. Dans sa partie « vitrines », sont exposées quelques unes des jouets « icônes » de la profession : la brique Lego (designée par Ole Kirk Christiansen), le bonhomme Playmobil (Hans Beck), la planchette Kapla (Tom van der Bruggen), le chalet Jeujura (Bernard Liégeon), le Meccano (Frank Hornby) ou Sophie la girafe (Théo Rampeau), pour ne citer que quelques unes d’entre elles. Pour les puristes du jouet en bois traditionnel, il y a aussi quelques réalisations d’André Hellé, d’Enzo Mari ou de Hans Bolling.

Jouet en bois traditionnel

Enzo Mari -seize animaux (1957) , Hans Bolling -famille de canards (1959), André Hellé -arche de Noé (1911).

Une expo qui incite à « faire par soi-même » !

Mais plus que de montrer il s’agit d’inciter les enfants à « faire » par eux-mêmes, et c’est là le grand pari de l’exposition. D’abord grâce à un mur géant dédié au collage d’autocollants mis à disposition. Ensuite par les pages détachables du catalogue de l’expo, que les enfants vont pouvoir s’approprier. Ensuite et surtout, grâce à la mise en place de tablettes  qui vont permettre de simuler la création numérique d’un jouet, étape par étape, de l’idée de départ à la modélisation. Le jouet créé pourra être ensuite réalisé via une spectaculaire imprimante 3D, qui fait le lien entre la création virtuelle et les objets du réel. Voilà de quoi susciter -on l’espère- bien des vocations futures !

Histoires de design

« Histoires de design » est à Moirans-en-Montagne (39) : on y court !

Musée du Jouet – 5 rue du Murgin – 39260 Moirans-en-Montagne – tél. 03 84 42 38 64 – Exposition « De l’idée au Jouet – Histoires de design » du 5 juillet 2013 au 17 mars 2014. Visite gratuite de l’exposition du lundi au vendredi à 11h30. Le site officiel du Musée du Jouet met en ligne l’application Apprenti Designer pour créer son propre jouet (dans l’espace « enfant »).

Un autre article sur la réouverture du Musée du Jouet en septembre 2012.

Publicités

Le Musée du Jouet de Moirans fait peau neuve

Le musée du Jouet de Moirans le 7 septembre 2012

Le musée du Jouet connait une deuxième vie sous les yeux de sa nouvelle mascotte : Nours

Il aura fallu douze ans -dont bien évidemment sept de réflexion-, et un investissement total de 7,5 millions d’Euros (plus quelques réunions, plans, acquisitions, travaux et aménagements divers) pour que le « nouveau » musée du Jouet de Moirans-en-Montagne voie le jour.

Et le résultat est à la hauteur de ce qu’on pouvait espérer d’une telle mobilisation de moyens. Un espace d’exposition de 3400 m2, superbe, une scénographie astucieuse et intéressante, une démarche qui prend en compte l’enfant visiteur (oui c’est dur dur tout ces jouets auxquels il ne faut pas toucher…!), et quelques 3000 objets exposés. En englobant dans ce redéploiement l’acquisition de la collection du Canet-en-Roussillon en 2003, le musée du Jouet de Moirans devient, par la qualité de son fonds, l’un des plus beaux d’Europe.

Si l’on devait donner une seule bonne raison pour aller visiter ce musée, on se souviendrait sans doute de la façon dont Héraclite formulait les choses -enfin c’est ce qu’on rapporte- : « le temps est un enfant qui joue ». Car comment expliquer ce temps de l’enfance, qui hier nous apparaissait infini, et qui aujourd’hui ne nous semble pas avoir duré plus qu’une pichenette ? Le temps de la visite de ce musée-là nous rejoue le tour à sa façon, nous replonge dans notre enfance et -tour de magie- dans l’enfance de l’humanité toute entière, au travers des âges, en partant de la petite poupée trouvée en Egypte ancienne et du petit chariot sumérien en terre…

Pour le massif du Jura, et pour sa population, l’évidence est plus marquée qu’ailleurs car  le « Jura » est depuis longtemps Terre de Jouets. L’histoire est bien connue : depuis le Moyen-Age et l’activité monacale dans la région de Saint-Claude, les premiers tourneurs sur bois s’installèrent pour profiter de la manne des pèlerins, tournant dans le buis qui un chapelet, qui un sifflet et quantités d’autres petits jouets en bois. Le massif du Jura a depuis lors développé ce savoir-faire ancestral -sans s’interdire d’ailleurs de passer au plastique- jusqu’à représenter, un temps, la moitié de la production française de Jouets.

Alors voir un Musée du Jouet à Moirans-en-Montagne, c’est bien poser une pierre identitaire, une balise, un point de ralliement. C’est une sorte d’évidence et Jean Burdeyron -maire de Moirans-en-Montagne depuis près de 30 ans- a raison de penser que cette aventure « devait nous arriver » (puisque c’est le Jura). Il était difficile, en effet, d’imaginer un plus beau projet…

Le musée du Jouet de Moirans est labellisé « Musée de France« .

Moirans-en-Montagne dans le Jura (39)

Moirans-en-Montagne, Jura (39)

Musée du Jouet – 5 rue du Murgin – 39260 Moirans-en-Montagne

Le site du Musée du Jouet : Musée du Jouet de Moirans-en-Montagne ; un très bon article de Anne-Marie Kaiser pour le journal La Croix : article La Croix (15.02.2013) ;